Transformation durable et managers de transition : le jeu des paradoxes

Nécessaire, souhaitable, inéluctable : la transformation durable des organisations l’est assurément pour faire face aux nombreux défis de compétitivité, de croissance et de flexibilité que rencontrent les entreprises.

 

transformation durable et manager de transition
  • Print
  • email

Pour cela, les approches classiques de conduite du changement ne suffisent plus. La transformation durable des organisations, en tant que processus ouvert et enjeu stratégique, vise à faire émerger des solutions nouvelles, au fil de l’eau. A réussir à concilier enjeux collectifs et individuels. A accomplir une transformation en l’inscrivant dans la durée.
Ce sont exactement les mêmes objectifs que ceux du manager de transition. Celui-ci est en ce sens un formidable vecteur de la transformation durable des organisations. Voici pourquoi.

Le rôle du manager de transition se transforme durablement

Les managers de transition sont de plus en plus reconnus comme véritables acteurs du changement. Leur rôle n’est plus limité à la gestion d’une situation de crise. Bien au contraire ! Leurs compétences sont particulièrement sollicitées pour lancer de nouveaux projets,  transformer le business model ou l’organisation d’une entreprise. Ils sont également appelés à remplacer au pied levé un manager ou apporter des solutions directement opérationnelles.

La transition pour mieux anticiper

Le chantier de la transformation durable est vaste. Il est nécessaire d’anticiper les grandes tendances. Les organisations doivent se donner les moyens d’innover à toutes les échelles. sans oublier la dimension humaine du changement…
Si nous accompagnons au quotidien, et depuis de nombreuses années déjà, nos clients dans leur transformation, c’est justement parce que nous réalisons que les situations les plus difficiles pour les salariés, par exemple lors de plans sociaux, pourraient être évitées grâce à un bon travail d’anticipation, avec un socle de valeurs de respect des collaborateurs. Et c’est bien ce rôle d’anticipateur qu’ont les managers de transition.

D’une logique d’expert solitaire à celle de collaboration

La réussite de la transformation durable tient à votre capacité à passer à une vision partagée. Il est essentiel pour créer de la valeur de s’adjoindre les compétences de personnes pouvant vous aider sur le plan RH et social.
La collaboration est la clé ! Les managers de transition sont désormais dans cette logique. Fini les vieux loups solitaires ! Nous ne voulons pas de free-lances experts. Nous avons besoin de personnes capables d’apporter leur expertise avec l’humilité nécessaire pour travailler en équipe. Connaître le véritable sens du mot « collaboratif » est la clé pour décupler les forces dans l’organisation.
C’est ce que nous faisons dans la branche industrielle. Nous sommes en capacité d’accompagner un corps de managers de transition dans la mise en place de l’usine 4.0. Nous voulons être capable de proposer aux entreprises de taille plus restreinte, des équipes ayant le même niveau de compétences que les grandes. C’est ainsi que nous leur permettons de gérer leur niveau de compétitivité mondial, comme le font les grands groupes.

Transformation durable grâce au management de transition, mais aussi avec nos métiers recrutement, conseil, talent development

Nous accompagnons la transformation durable des organisations dans nos quatre métiers, pour le management de transition bien sûr, mais pas seulement. Et tous nos métiers sont étroitement imbriqués afin d’accompagner durablement la transformation des entreprises, selon leur problématique à un moment donné.

Le recrutement : nous avons à l’égard de nos candidats une exigence d’accompagnement et d’explications sur les raisons de notre sélection afin qu’ils trouvent une réponse à leur avenir professionnel. C’est là aussi de l’anticipation. Notre cœur de métier est les directions opérationnelles. Il faut ici accompagner la transformation tout en assurant un lien avec ce qui avait pu être fait antérieurement. Cela fait partie de notre ADN que de trouver les bons profils capables d’apporter cette valeur ajoutée à l’entreprise tout en assurant la compétence.

Le talent development : les grands groupes ont besoin de développer leurs talents partout dans le monde, avec une diversité et des différences interculturelles fortes, qui forgent les cadres dirigeants de demain. Il nous importe d’assurer cette diversité, de la promouvoir et la faire émerger au sein des grandes organisations avec lesquelles nous travaillons.

Le conseil : notre rôle est également de leur donner une vision d’ensemble, de permettre à l’entreprise et au collaborateur d’anticiper sur les voies possibles dans les trois ans et de les rendre ainsi acteur de leur avenir.

Le manager de transition, vecteur de choix de la transformation durable des organisations

Demain, nous serons encore plus exigeants sur cette culture du collaboratif, avec une logique largement orientée sur la gestion de projet et une capacité à aller au-delà du poste.

Une vision économique, sociale et sociétale

Le manager de transition doit avoir une vision économique, sociale et sociétale pour accompagner la véritable transformation des entreprises.
L’enjeu du management de transition est de construire l’avenir de l’entreprise, d’en assurer le chemin, afin que cette transformation ne soit pas vécue comme un traumatisme. Il faut que l’entreprise comme l’individu s’y retrouve.

Nécessité d’une meilleure conscience territoriale

Beaucoup de dirigeants d’entreprise sont encore trop peu ancrés dans le territoire, ils ont peu de lien avec la réalité du terrain et les besoins concrets. Il y a nécessité d’une meilleure conscience territoriale. C’est une de nos missions, au travers notamment du management de transition.

Le DAST comme outil d’anticipation sociale et territoriale

Pour tous nos métiers, il est essentiel que nous puissions nous appuyer sur des méthodologies et des outils éprouvés.
C’est le cas pour le DAST, dispositif d’anticipation sociale et territoriale. En effet, le DAST est une plateforme d’emploi territorial permettant d’avoir à la fois l’employabilité, l’emploi caché, les passerelles métiers. Il offre une visibilité à trois ans et donc la perspective de devenir acteur de son avenir. Sans outils, la transformation durable ne serait qu’un concept de plus.