Quel sera le profil des dirigeants de demain ?

 A l’occasion de l’événement Syntec « Le printemps du recrutement » à Paris fin mars, Antoine Foucher, directeur du cabinet de Muriel Pénicaud, a esquissé le profil des dirigeants de demain.

Eclairage d’Arthur Hunt Executive Search.

  • Print
  • email

« Ensemble, libérons l’énergie bouillante de la société ! ».  Le 29 mars dernier, au Printemps du recrutement organisé par le Syntec dont Arthur Hunt Executive Search est administrateur et membre organisateur de cette journée, Antoine Foucher a partagé avec les cabinets de recrutement adhérents du Syntec et les entreprises clientes présentes, son enthousiasme, son sentiment de renouveau du monde du travail et sa volonté de faire bouger ensemble les lignes.

Les dirigeants de demain seront prompts à libérer l’énergie de la société

Pour l’homme politique, un échange Etat/cabinets de recrutement est en effet utile dans cette libération d’énergie :

Le futur est entre vos mains, dans la négociation et la sélection des bons profils pour l’entreprise. Les dernières ordonnances nous permettent de desserrer l’étau de la réglementation, dans le champ social mais aussi dans tous les domaines. Cela ouvre les perspectives d’embauche. Tout ceci ne peut fonctionner que si vous vous saisissez de ces nouvelles opportunités. Antoine Foucher

Les conditions de satisfecit sont réunies côté cabinets : « La profession des chasseurs de têtes a traversé dix années éprouvantes, tant en termes de stagnation économique, que d’hyperégulation du marché » indique Antoine Morgaut, président du Syntec recrutement.

Les cabinets entrent désormais dans une période positive pour le recrutement de cadres : le métier est à maturité, la révolution technologique apporte son support à la dimension humaine, et les prévisions d’embauche sont extrêmement positives. C’est là un enjeu de taille à relever pour les cabinets : «  profiter de la pénurie de talents et mettre en avant leur éthique afin de réaffirmer leur métier et de fluidifier le marché »

Les DRH innovants adapteront le code du travail à leur propre réalité

A eux d’accompagner les entreprises dans la sélection des bons profils mais également dans la négociation. Avec les ordonnances Macron, les DRH et DRS ont de formidables opportunités de réécrire l’histoire de leur organisation. Les personnes innovantes sont celles qui apporteront de la valeur ajoutée à la stratégie de l’entreprise. Mais ce sont aussi celles qui sauront se saisir des marges de manœuvre inédites en matière de droit du travail et de négociation d’entreprise. Pour la première fois en effet, le champ de négociation est exactement le même, quelle que soit la taille de l’entreprise. A chaque entreprise de réaliser ses propres normes et de les adapter à ses besoins. Toutes les mesures passent par le dialogue social. Le code du travail ne doit plus être compliqué mais adaptable à la propre réalité des entreprises. Il ne doit plus être un frein à l’embauche.

Les dirigeants de demain seront audacieux en tous domaines

La même inspiration de libération d’énergie prévaut dans le domaine de la formation et de l’apprentissage. Concernant ce dernier, l’Etat offre l’opportunité aux organismes de formation de devenir CFA en supprimant toute forme d’autorisation administrative à leur création. N’importe quel organisme de formation peut ainsi devenir CFA, à la condition d’être certifié.

D’ici la fin du quinquennat, toutes les entreprises ayant une académie, une institution, pourrait avoir leur propre CFA. En tant que recruteur, il y a donc une chance à saisir pour créer des passerelles entre la formation et le recrutement. Là encore, cela nécessite de jouer la carte de l’audace et de la prise de risque.

Il est également possible de prendre l’exemple de la formation professionnelle qui en transférant le pouvoir des Opca fait le même pari mais à l’échelle individuelle. Cette désintermédiation (création d’une application numérique via son numéro de sécurité sociale à compter de juillet 2019) est un véritable changement de culture, qui permet d’insuffler une envie et des conditions de sécurité aux personnes ayant des velléités d’évolution. Aux DRH et dirigeants de demain de s’en saisir afin de leur permettre d’anticiper leurs besoins de talents, de former les bonnes personnes sur un bassin d’emploi donné.

L’avenir appartient aux audacieux, il appartient à ceux qui cherchent, qui prennent des risques (Charles Perrault)

Puissent ces quelques leviers, parmi tant d’autres, aider les dirigeants à libérer « l’énergie bouillante de la société ».

Arthur Hunt Executive Search les y accompagne.

Pour tout renseignement, veuillez prendre contact avec nous.