Innovation & développement des talents

▶ Fintech, legaltech, foodtech… Le monde de l’entreprise et le marché en général est aujourd’hui court-circuité, encadré, poussé par une multitude d’idées créatrices qui se concrétisent au travers d’avancées technologiques et d’innovations. On parle d’évolution et même de révolution. Mais qu’en est-il de l’humain et du développement des talents dans tout ça ?

 

 

 

 

  • Print
  • email

On ne compte plus les réquisitoires envers l’intelligence artificielle ou la robotique qui effraient, intimident. Mais pourquoi les innovations technologiques tendraient-elle forcement vers la disparition du savoir-faire ? Pourquoi, iraient-elles forcément de pair avec l’amoindrissement de la réflexion, de l’échange, du contact humain ?

Je crois fermement que le capital humain est une ressource clé dans l’entreprise et que, exploité comme il se doit, il peut devenir un avantage stratégique et concurrentiel non négligeable. Pour cela, il est crucial pour les entreprises d’accepter que le monde change et de regarder ces nouveaux outils, non pas comme une dégradation de notre liberté d’agir mais plutôt comme la possibilité d’aller plus loin dans nos propositions commerciales, nos services, notre plus-value, quel que soit le domaine. L’antagonisme entre le développement des talents et l’innovation n’existe que dans l’utilisation que nous faisons des technologies et s’efface à mesure que notre capacité à prendre du recul sur ces nouveaux outils grandit.

Cette année encore, les grands noms de la tech et de l’économie numérique du monde entier se sont rassemblés à Paris lors du salon Vivatech. Devinez quoi ? Les startups se bousculent pour faciliter le recrutement. Une ère entière du salon est dédiée au Capital Humain (Talent Connect) et les conférences s’enchainent sur l’inclusion, la rétention des bons salariés et la valorisation des compétences. A l’occasion, j’ai pu rencontrer de nombreuses startups RH telles que Crafty, CVdesignr, Parlons RH, Datakeen, ou encore Klaxoon qui présentait notamment sa dernière solution digitale pour faciliter la cohésion et le brainstorming.

 

Utopie ou réalité ?

Comme le montre l’article Le leader de demain devra combiner intelligences émotionnelle, artificielle et collective (publié par la Harvard Business Review et partagé par nos équipes) « L’IA, à condition d’être utilisée en complément d’une analyse humaine, sera un allié précieux dans la prise de décision ».

Là encore, il ne s’agit pas de remplacer mais d’accompagner le savoir-faire humain. A titre d’exemple, « Marc Benioff, le P-DG de Salesforce, consulte déjà en comité de direction hebdomadaire une IA appelée Einstein, ce qui lui permet de faire face à la masse de données en jeu et de contourner la rétention d’information dont peuvent faire preuve certains cadres de l’entreprise ».

Chez Arthur Hunt nous souhaitons conserver au cœur de nos services le savoir-faire, l’expérience et le raisonnement de nos Consultants. Cependant, notre engagement et notre volonté à faire bouger les lignes dans ce sens nous amène à utiliser de nouvelles méthodes et à valoriser ce savoir-faire au travers de processus et d’outils digitaux et digitalisés.

 

Hannah-Mahé THOMAS

Arthur Hunt Leadership Talent & Transformation

 

Pour aller plus loin :

https://www.hbrfrance.fr/chroniques-experts/2019/02/24476-le-leader-de-demain-devra-combiner-intelligences-emotionnelle-artificielle-et-collective/